Peinture pariétale,

Peinture in-situ, Le Syndicat Potentiel, Strasbourg, 2014 / Salon de Montrouge, 2016.

 

Ici c’est l’espace d’exposition qui se dévoile, qui se montre comme étant son propre sujet. La peinture se décolle et se craquelle grâce à un procédé chimique par lequel le mur s’espace de lui-même, créant des motifs natifs de ses propres faiblesses.